Auguste Perret : sa vie, ses oeuvres

1874-1880 : Naissance d’Auguste Perret le 12 février 1874 à Ixelles (Bruxelles). Son père, Claude-Marie Perret, militant actif lors de la Commune de Paris, s’est réfugié en Belgique avec sa famille pour échapper à la répression. Naissance de Gustave le 14 mars 1876 et de Claude le 16 juillet 1880.

1882-1893 : Après l’Amnistie de 1880, Claude-Marie rentre à Paris, où il crée une entreprise générale. Auguste et Gustave font leurs études à l’École Alsacienne, puis à l’École des beaux- arts, à l’atelier Guadet.

1896-1902 : L’entreprise familiale construit plusieurs immeubles à Paris (rue du Faubourg Poissonnière, avenue de Wagram…). Auguste épouse Jeanne Cordeau, étudiante à l’École des arts décoratifs de Paris.

institut auguste perret

1903-1905 : Réalisation de l’immeuble de la rue Franklin. L’entreprise Perret s’installe au rez-de-chaussée. Mort de Claude-Marie en 1905.

Les trois frères créent la firme Perret Frères et se consacrent à l’étude du béton armé.

1906-1912 : Construction du garage de la rue Ponthieu, de la cathédrale d’Oran (pour l’architecte Albert Ballu). Charles-Édouard Jeanneret (Le Corbusier) fait un stage de 14 mois à l’agence de la rue Franklin (1908-1909). Voyages d’Auguste en Algérie, au Maroc et en Turquie.

institut auguste perret1911-1913 : Construction du Théâtre des Champs-Élysées, des ateliers Maurice Denis et Théo van Rysselberghe. Membre du Cercle des Artistes de Passy, où il rencontre Apollinaire, Raymond Duchamp-Villon, Francis Picabia…

1914-1918 : Mobilisé en août 1914, Auguste est affecté au 39ème Régiment d’Infanterie à Blois. Il travaille à Luçon, où il conçoit des hangars pour dirigeables. La firme Perret construit les docks de Casablanca. Vice-Président de l’association Art et Liberté, Auguste côtoie Amédée Ozenfant, Albert Gleize, Gino Severini…

1919-1923 : Hangars industriels (usine Wallut, Esders, ateliers Voirin-Marinoni…). Construction de l’église Notre Dame du Raincy. Voyage en Italie en 1922 avec Antoine Bourdelle : Gênes, Turin, Cuneo, Florence, Bologne, Rome, Naples, Pompéi et Paestum. Élaboration du concept des « Villes-Tours ».

institut auguste perret1924-1926 : Membre fondateur du Salon des Tuileries. Construction du Palais de Bois. Auguste ouvre son premier atelier d’enseignement. Théâtre de l’Exposition de 1925. Tour d’orientation de Grenoble. Maison Cassandre, atelier Chana Orloff. Concours pour la basilique Sainte-Jeanne-d’Arc à Paris. Paul Valéry soutient le projet.

institut auguste perret1927-1929: Paul Jamot publie la première monographie consacrée aux frères Perret. Ateliers d’artistes (Georges Braque, Mela Muter, Dora Gordine, Marguerite Huré). Auguste voyage en Égypte, où il construit la maison Aghion. Concours de la Société des Nations à Genève. Mise en chantier de la salle Cortot, de l’immeuble de la rue Raynouard. Fermeture de l’atelier du Palais de Bois.

1930-1932 : Auguste prend la direction d’un atelier à l’École spéciale d’architecture. Concours de la porte Maillot à Paris, du Palais des Soviets à Moscou. Conférence à Amsterdam. L’Architecture d’Aujourd’hui publie en 1932 un numéro spécial Perret. L’agence s’installe rue Raynouard.

1933-1935 : Président des Réunions internationales d’architecture, Auguste participe au congrès de Milan, puis aux rencontres de Vienne, Prague, Budapest et Stuttgart. Son plan pour la colline de Chaillot est abandonné (1934). Picasso, Matisse et Dufy signent la pétition de protestation. Rencontre Louis Aragon.

institut auguste perret1936-1939 : Président de l’Union pour l’Art, créée dans la mouvance du Front Populaire. Le Corbusier et Maillol sont les vice-présidents. Conférences à Buenos Aires. Rencontre Frank Lloyd Wright à Paris (1937). Construction du Musée des Travaux Publics, palais de Iéna.

1940-1944 : Création de la revue Techniques et Architecture. Membre du Conseil supérieur de l’Ordre des Architectes (avec Tony Garnier, Henri Prost, Paul Tournon…) et du Comité national de la Reconstruction. Élu à l’Institut en 1943. Projets pour la place de la gare à Amiens, pour l’aéroport de Marignane. Formation du troisième atelier Perret.

institut auguste perret1945-1951: Président de l’Ordre des Architectes. Chargé par Raoul Dautry de la reconstruction du Havre. Construction du Centre d’études nucléaires de Saclay. Médaille d’or du Royal Institute of British Architects. Médaille d’or de l’American Institute of Architects. Exposition Perret à New York.

1952-1954 : Publication de la Contribution à une théorie de l’architecture. Gustave meurt le 30 mai 1952. Auguste décède le 25 février 1954. Sa dépouille est exposée au Palais d’Iéna.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

le site d'Auguste Perret